Certificat d'université - la prospective opérationnelle


Contexte et objectifs

L'Université Ouverte de la Fédération Wallonie-Bruxelles, l'Université de Mons et l'Institut Destrée organisent un certificat universitaire en prospective, définie en tant que démarche collective de connaissance en vue de l'action stratégique. 

Renouant avec la pensée d'un de ses fondateurs les plus éminents, Gaston Berger, cette formation veut considérer la prospective comme une technique de transformation des trajectoires, pour en faire un instrument stratégique efficace de réponse aux enjeux de long terme et permettre d'atteindre des visions de l'avenir construites par l'intelligence collective.

Les objectifs généraux du certificat sont les suivants :
- se familiariser avec la prospective : percevoir son utilité dans les organisations, les entreprises et les territoires ainsi que les relations qu'elle entretient avec les autres outils d'intelligence économique ou territoriale ;
- comprendre le processus de la prospective et s'initier aux différentes méthodes qu'elle mobilise ;
- découvrir les acteurs de la prospective régionale, nationale, européenne et internationale, ainsi que les différentes pratiques qui les caractérisent.

De manière plus spécifique, les participants seront capables :
- d'utiliser l'approche prospective pour éclairer les grands enjeux de société ou liés au développement de leur organisation ;
- de décoder les tendances et identifier les signaux faibles, générateurs de ruptures ou indicateurs des transformations en cours des systèmes et des acteurs qui les animent.

Les formateurs

Maïté Dufrasne, ingénieure civile architecte (Faculté polytechnique, UMONS), chef du service Développement économique territorial à l'Intercommunale IDEA et coordinatrice du Cœur du Hainaut
Michaël Van Cutsem, politologue (ULB) et urbaniste (UCL), directeur de recherche à l'Institut Destrée, en charge du pôle Prospective, gérant de Pro Te In sprl, bureau de conseil en Prospective territoriale et industrielle.
Pascale Van Doren, ingénieure agronome et diplômée de l'Institut d'Administration et de Gestion de l'Université catholique de Louvain, directrice de recherche associée à l'Institut Destrée
Chloë Vidal, philosophe, docteure en Géographie (École normale supérieure de Lyon), maître en Philosophie, Éthique et Développement durable, directrice de recherche (Pôle Prospective) à l'Institut Destrée (Paris)

Les coordinateurs

Philippe Destatte, historien (Université de Liège) et prospectiviste (Université de Houston), directeur général de l'Institut Destrée, maître de conférence à l'Université de Mons, chargé du cours de Prospective à l'Université ParisDiderot (Sorbonne Paris Cité) depuis 2004 et de Prospective appliquée au Développement durable à l'Université de Reims depuis 2006.
Joseph Pagano, docteur en Sciences économiques appliquées (Faculté Warocqué, UMONS), directeur du Service de Finances publiques et Fiscalité de l'Université de Mons dont il est vice-recteur au développement institutionnel et régional et coordinateur général de l'Université de Mons pour le site de Charleroi.
Virginie de Moriamé, docteure en Sciences politiques et sociales (UCL et Université du Luxembourg), chercheuse à l'Université Ouverte de Fédération Wallonie-Bruxelles.

A qui s'addresse cette formation

Le public concerné est constitué de chefs d'entreprises, de cadres des services publics, de responsables ou d'animateurs d'organisations non-gouvernementales ou associatives, de chercheurs ou d'étudiants qui souhaitent développer leurs capacités prospectives et stratégiques ainsi que leur compréhension de nouveaux outils interdisciplinaires et systémiques de gouvernance publique ou privée.

Lieu où la formation est dispensée

Université de Mons à Charleroi

Droits d'inscription

950€

Pour plus de détails consultez la page dédiée à la formation sur le site de l'Université de Mons.

 



Université de Mons.png