Société Luxembourgeoise de l’Evaluation et de la Prospective

La SOLEP a pour mission de promouvoir l'évaluation* des politiques publiques et la prospective** en vue de contribuer à la qualité des prises de décision publiques. La SOLEP promeut l'utilisation de l'évaluation et de la prospective dans les organisations publiques et privées et soutien le développement des techniques et méthodes associées.

Depuis sa création en 2009, la SOLEP compte dans ses rangs des membres, personnes physiques et morales, aux profils divers et représentatifs de l'économie luxembourgeoise, des institutions européennes et de la société civile. Les piliers évaluation et prospective de la SOLEP ont donné lieu au développement d'activités à la fois distinctes et articulées de manière complémentaire, comme par exemple :

Plus récemment, la SOLEP a identifié plusieurs évolutions et décisions politiques susceptibles d'amplifier son rôle de sensibilisation, d'échange et d'appui dans le cadre de sa mission. La réforme de la gestion publique par objectifs et le vote de la loi de décembre 2016 sur les SIS (Sociétés d'Impact Sociétal) sont deux exemples issus de la sphère publique. Dans le secteur privé, c'est le développement de la notion d'investissement d'impact (finance verte et durable, responsabilité sociale de l'entreprise par exemple) qui anime les discussions.

Tenant compte de ce contexte et de nos priorités actuelles, les quatre axes d'intervention qui animent la SOLEP depuis 2009 sont déclinés comme suit à fin 2020 :

Axe 1 - Sensibiliser et stimuler les échanges, avec :

Public cible : société civile, monde académique, institutions européennes, administrations et décideurs politiques luxembourgeois.

Axe 2 - Contribuer à l'amélioration des pratiques sur base de retours d'expérience, avec :

Public cible : institutions européennes, adminsitrations luxembourgeoises, professionnels, étudiants.

Axe 3 - Contribuer au développement des compétences, avec :

Public cible : administrations luxembourgeoises, professionnels, monde académique.

Axe 4 - Participer au débat public et être force de proposition, avec :

Public cible : étudiants, décideurs politiques luxembourgeois.
 
* Evaluer une politique publique, qu'elle se présente sous la forme d'un projet encours ou achevé, d'un programme ou d'un ensemble de lignes d'actions, c'est :
- juger de sa valeur au regard d'un ensemble de critères tels que la pertinence, la réalisation, l'efficience, l'efficacité, l'impact ou encore la viabilité,
- en vue de l'améliorer et d'éclairer la prise de décision.
L'évaluation se distingue du contrôle de légalité, consistant à vérifier la conformité avec le cadre légal et réglementaire, et de l'audit, tourné vers la maîtrise des risques.
 
** La prospective est une démarche au service de la compréhension de ce que sont les transformations de l'environnement, qu'il soit économique, naturel, social et/ou technologique. Il ne s'agit pas de prévoir l'avenir, mais d'élaborer des scénarios plus ou moins plausibles sur base de l'analyse de données disponibles. L'objectif premier de la prospective est de synthétiser les risques et de proposer différents scénarios permettant la prise de décision stratégique et l'engagement subséquent de ressources. Il existe une multitude d'écoles de prospective et la SOLEP n'adhère à aucune d'entre elles en particulier, privilégiant une approche pluraliste. Enfin, si la prospective est généralement considérée comme différente de l'évaluation, son articulation avec cette dernière demeure désirable, particulièrement lorsque l'évaluation est envisagée comme un moyen d'apprentissage et non de contrôle.