Ian Davies : “Beaucoup de prétendues évaluations ne sont que des audits de performance”


Après trente ans dans la haute fonction publique canadienne, Ian Davies, évaluateur accrédité et ex-président de la Société européenne d’évaluation, plaide pour la prise en compte d’une nouvelle dimension : la valorisation de l’intérêt public.

Comment tendre vers une évaluation plus pertinente ?
L’évaluation, ce n’est pas voir dans quelle mesure une politique a atteint ou non les objectifs prescrits : ça, c’est de l’audit de performance. Beaucoup de prétendues évaluations ne sont que cela. Pour moi, l’évaluation est une fonction démocratique qui a comme justification primordiale la valorisation de l’intérêt public dans une optique de justice sociale. Les évaluations doivent être “développementales” et participatives, s’intégrer dans le tissu de la gestion publique, du débat politique, tant au niveau des politiques élus que des plates-formes citoyennes de débat, pour reconnaître la voix de ceux que notre société marginalise, les sans-voix qui ne sont pas représentés dans les débats usuels.

Lire l'entretien dans son intégralité: http://www.acteurspublics.com/2016/08/26/ian-davies-beaucoup-de-pretendues-evaluations-ne-sont-que-des-audits-de-performance


rsz_1rsz_1screen_shot_2016-09-05_at_154502.png